Palaeohypotodus rutoti

(Winkler, 1874)


Classification: Elasmobranchii Lamniformes Odontaspididae

Reference of the original description
Winkler, T.C. (1874)
Mémoire sur quelques restes de poissons du système heersien. Archives du Musée Teyler, 4(1): 1–15, pl. 1.

Image of the original description

Original image of Otodus rutoti Winkler (fig. 3 and 4 in Winkler 1874)

Synonyms / new combinations and misspellings
Carcharias cf. rutoti, Odontaspis aff. rutoti, Odontaspis cf. rutoti, Odontaspis houzeaui, Odontaspis rutoti, Odontaspis (Odontaspis) rutoti, Otodus rutoti, Palaeohypotodus aff. rutoti, Palaeohypotodus cf. rutoti, Palaeohypotodus lerichei, Palaeohypotodus rutoti rutoti

Types
Palaeohypotodus rutoti



Description:


Citation: Palaeohypotodus rutoti (Winkler, 1874): In: Database of fossil elasmobranch teeth www.shark-references.com, World Wide Web electronic publication, Version 12/2021

No image available.
Please send your images of "Palaeohypotodus rutoti" to
info@shark-references.com

Description
Original diagnose after Winkler (1874) p. 4-7 [2575]:
J'en étais là de mon étude des fossiles du heersien, quand M. Dewalque me procura encore quelques autres restes organiques du même étage géologique, savoir quelques dents de poissons. Plusieurs de ces objets ont été vus par feu M. Le Hon, et sont accompagnés d'étiquettes écrites de la main de ce savant. D'autres appartiennent à M. A. Rutot, qui les a recueillis lui-même dans les couches heersiennes d'Orp-le-Grand. Toutes ces dents appartiennent à une même famille de poissons, celle des Squalides. Les premiers échantillons qui méritent notre attention sont originaires du heersien de Marets. J'en représente deux exemplaires, agrandis environ trois fois, dans les fig. 3 et 4. Ces dents sont assurément des plus remarquables, et très probablement nouvelles pour la science.
En portant son attention sur la dent figurée sous le n°3, on observe qu'elle présente le cône à bords parfaitement lisses et courbé en arrière, la racine robuste, les bourrelets ou dentelons latéraux, la surface interne bombée, et la surface externe, plate des dents du genre fossile Otodus. Le cône est assez large et non effilé en pointe fine; sa largeur est à la partie inférieure de 0,010, sa longueur est en dedans de 0,007, et en dehors de 0,009, par conséquent cette dent n'a qu'une dimension médiocre, ce qui est un caractère général de tous les Otodus. L'émail descend plus bas à la face externe qu'à la face interne, et c'est la cause de la différence en longueur entre les deux faces que je viens de signaler. La base de la couronne offre quelques plis situés à la face externe, tandis que l'émail de la face interne de la couronne montre quelques fissures longitudinales. La racine est très échancrée, mais ne possède pas ces cornes allongées qu'on rencontre assez souvent dans d'autres genres de squalidiens fossiles, comme les Lamies, etc.
Si la dent en question ne présentait pas d'autres particularités que celles que nous venons d'énumérer, elle ne se distinguerait pas sensiblement des autres dents connues d'Otodus, et il serait peut-être possible de la rapporter à quelque espèce décrite. Mais il y a plus. On sait que les dents d'Otodus se caractérisent par la présence d'un bourrelet ou dentelon très développé et plus ou moins aplati, de chaque côté du cône principal. Ce dentelon, d'égale forme des deux côtés, est le plus souvent arrondi, un peu comprimé et acéré, et rarement il est anguleux ou dentelé. Toutes les dents d'Otodus connues ne présentent qu'un seul dentelon de chaque côté — la dent d'Otodus dont nous parlons, montre deux dentelons de chaque côté du cône, l'un assez robuste, l'autre plus petit. (Voyez la fig. 3.)
Sans contredit nous possédons dans cette dent un échantillon qui nous donne le droit d'établir une espèce nouvelle. J'ai cru un instant avoir affaire à une dent de l'espèce nommée Otodus serrât-us Ag. On sait que ce qui constitue le caractère distinctif de cette espèce, c'est que les dentelons ne sont pas arrondis, mais transformés en dentelures anguleuses. On voit une figure de deux de ces dents sur la planche 32 du T. III des Poiss. foss. L'idée qu'il s'agissait ici de cette espèce se présentait d'autant plus naturellement que les échantillons décrits par M. Agassiz T. III p. 272 cle l'ouvrage cité, proviennent de la montagne de St. Pierre de Maestricht, et M. Dewalque, en m'envoyant les dents en question, m'avait écrit :
„Toutes les dents de M. Rutot" (la dent à double dentelon fait partie de la collection rassemblée par ce savant) ont été recueillies par lui clans le sable heersien. Toutefois, comme beaucoup tombaient, pendant les recherches, sur le sol maestrichtien de la carrière, il n'est pas impossible, à la rigueur, qu'une ou deux dents maestrichtiennes s'y soient mêlées." Cependant, en examinant notre dent, on voit qu'elle a le même aspect que quelques autres dents de la même localité, Orp-le-Grancl, où M. Rutot a trouvé ses fossiles; elle présente la même couleur brune si caractéristique de la racine, et M. Dewalque termine la phrase que je viens de citer, en disant: ,,Toutefois, après examen de toutes ces dents, je les crois toutes heersiennes." Et de plus: notre dent du heersien ne nous offre nullement des dentelures anguleuses, mais au contraire deux dentelons séparés de chaque côté du cône.
En conséquence il sera inutile de confronter toutes les autres espèces d'Otodus avec celle dont nous nous occupons: aucune autre ne présente le caractère qui distingue cette dernière; caractère très facile à observer. Je propose donc de la nommer
Otodus Rutoti Winkler
et de la porter comme une espèce nouvelle sur la liste des fossiles du système heersien du Limbourg. Parmi les dents de la collection de M. Rutot, j'ai été assez heureux d'en rencontrer encore une dizaine tout à fait semblables à la dent que je viens de décrire, laquelle, par conséquent, n'est plus la seule de son espèce, comme je l'avais cru en faisant sa description. Ces dix échantillons confirment en tous points la diagnose précédente; seulement le caractère distinctif de l'espèce — les deux dentelons séparés par un espace libre, qui se trouvent de chaque côté de la couronne — se manifeste ici encore plus indubitablement que dans la dent décrite plus haut. Dans le nombre de ces nouvelles dents, il y en a qui sont un peu plus grandes et quelques-unes qui sont beaucoup plus petites; il y en a même deux qui n'ont, la racine non comprise, qu'une longueur de deux ou trois millimètres. Il est assez facile de constater au moyen d'une loupe que les deux dentelons caractéristiques sont en proportion d'autant plus longs, pointus et séparés de la couronne que la grandeur de la dent est moindre. Il paraît que ces dents ont une tendance marquée à multiplier le nombre des dentelons latéraux: on en trouve qui présentent en dehors des dentelons un petit tubercule qu'on pourrait envisager comme un dentelon incomplètement développé. Voyez la fig. 3. Un seul échantillon, de dimension moyenne, présente même trois dentelons pointus et distincts au bord antérieur de la dent: au bord postérieur il n'y en a que deux, mais la racine étant ici brisée,' il est à supposer, vu la manière abrupte dont cette partie se termine, que la dent ait possédé aussi trois dentelons au bord postérieur de la couronne. Je n'ai rencontré qu'un seul exemplaire avec cette particularité:, on le voit représenté, agrandi environ trois fois, clans la fig. 4.
Je ne saurais décider si le nombre des dentelons dépend de l'âge du poisson ou de la position que les dents occupent dans la bouche, soit à la mâchoire supérieure, soit à l'inférieure, soit plus ou moins en avant ou en arrière clans la gueule. Je crois cependant que le nombre plus ou moins grand des dentelons est en rapport avec le développement de la dent: les plus petites dents n'ont que deux bourrelets, quoique, comme je l'ai montré plus haut, ceux-ci soient très grands en proportion du cône principal. Toutefois on rencontre aussi des dents assez développées qui ne présentent que deux dentelons de chaque côté, comme par exemple, l'unique échantillon de la collection de M. Dewalque. Par la circonstance heureuse que nous connaissons maintenant onze échantillons de ces dents, la supposition que l'espèce pourrait être maestrichtienne au lieu de provenir du heersien, tombe d'elle-même. Il serait en effet inexplicable qu'un paléontologiste, occupé à rassembler des fossiles d'une couche, eût commis, onze fois de suite, une confusion avec des fossiles analogues appartenant à une couche différente. Je crois donc pouvoir assurer que ces dents proviennent du heersien d'Orp-le-Grancl.

Remarks
valid after Cvancara & Hoganson (1993) p. 8 [596]; Case (1996) p. 5 [397]; Reinecke & Engelhard (1997) p. 14 [2031]; Cappetta & Nolf (2005) p. 249 [366];


References
Bazzi, M. & Campione, N.E. & Kear, B.P. & Pimiento, C. & Ahlberg, P.E. (2021)
Feeding ecology has shaped the evolution of modern sharks. Current Biology, 31, in press
DOI: 10.1016/j.cub.2021.09.028
Bazzi, M. & Campione, N.E. & Kear, B.P. & Pimiento, C. & Ahlberg, P.E. (2021)
Feeding ecology has shaped the evolution of modern sharks. Current Biology, 31, in press
DOI: 10.1016/j.cub.2021.09.028
Bazzi, M. & Campione, N.E. & Kear, B.P. & Pimiento, C. & Ahlberg, P.E. (2021)
Feeding ecology has shaped the evolution of modern sharks. Current Biology, 31, in press
DOI: 10.1016/j.cub.2021.09.028
Maisch, H.M. & Becker, M.A. & Griffiths, M.L. (2020)
Chondrichthyans from the Lower Clayton Limestone Unit of the Midway Group (Paleocene) near Malvern, Arkansas, USA, with comments on the K/Pg boundary. Paläontologische Zeitschrift, 94, 561–593
DOI: 10.1007/s12542-019-00494-7
Condamine, F.L. & Romieu, J. & Guinot, G. (2019)
Climate cooling and clade competition likely drove the decline of lamniform sharks. Proceedings of the National Academy of Sciences of the United States of America, 116(41), 20584–20590
DOI: 10.1073/pnas.1902693116
Huggett, J. & Adetunji, J. & Longstaffe, F. & Wray, D. (2017)
Mineralogical and geochemical characterisation of warm-water, shallow-marine glaucony from the Tertiary of the London Basin. Clay Minerals, 52(1): 25-50
DOI: 10.1180/claymin.2017.052.1.02
Kriwet, J. & Engelbrecht, A. & Mörs, T. & Reguerocd, M. & Pfaff, C. (2016)
Ultimate Eocene (Priabonian) chondrichthyans (Holocephali, Elasmobranchii) of Antarctica. Journal of Vertebrate Paleontology, 36(4), Article e1160911
DOI: 10.1080/02724634.2016.1160911
Otero, R.A. & Soto-Acuña, S. (2015)
New chondrichthyans from Bartonian-Priabonian levels of Río de Las Minas and Sierra Dorotea, Magallanes Basin, Chilean Patagonia. Andean Geology, 42(2): 268–283
DOI: 10.5027/andgeoV42n2-a06
Carlsen, A.W. & Cuny, G. (2014)
A study of the sharks and rays from the Lillebælt Clay (Early–Middle Eocene) of Denmark, and their palaeoecology. Bulletin of the Geological Society of Denmark, 62: 39–88
Iserbyt, A. & de Schutter, P.J. (2012)
Quantitative analysis of Elasmobranch assemblages from two successive Ypresian (early Eocene) facies at Marke, western Belgium. Geologica Belgica, 15(3), 146–153
Herman, J. & van den Eeckhaut, G. (2010)
Inventaire systématique des Invertebrata, Vertebrata, Plantae et Fungi des Sables de Bruxelles. Geominpal Belgica Découvertes géologiques, minéralogiques et paléontologiques en Belgique, 1(2): 35–65
Rayner, D. & Mitchell, T. & Rayner, M. (2009)
London Clay Fossils of Kent and Essex. Rochester, Kent, Medway Fossil and Mineral Society, 228 p, ISBN: 978–0–9538243–1–1
Vassilyeva, O.N. & Malyshkina, T.P. (2008)
Biostratigraphy and palaeobiota changes during Palaeocene-Eocene transition in the Pershinsky pit (Middle Trans-Urals). Lithosphere, 2008(1): 18–50
Malyshkina, T.P. (2006)
(Elasmobranchs of the western margin of the West Siberian Paleogene basin.) «in russian». Ekaterinburg: IGG UB RAS, 2006, 224 p., ICC 5–94332–048–2
Dutheil, D.B. & Moreau, F. & de Plöeg, G. (2006)
Les ichthyofaunes du gisement à ambre de Le Quesnoy (Paléocène et Éocène du bassin de Paris, France). Cossmanniana, 11(1–4): 1–13
Cappetta, H. & Nolf, D. (2005)
Révision de quelques Odontaspididae (Neoselachii: Lamniformes) du Paléocène et de l'Eocène du Bassin de la Mer du Nord. Bulletin de l'Institut Royal des Sciences Naturelles de Belgique, Science de la Terre, 75: 237–266, fig. 1–8, pl. 1–7.
Kriwet, J. (2003)
Internationales Projekt zur Entwicklung und Biodiversität post-jurassischer antarktischer Fischfaunen. Paläontologie Aktuell online, Mitteilungsblatt der Paläontologischen Gesellschaft, 49: 14–19
Dutheil, D.B. & Moreau, F. & Delhaye-Prat, V. (2002)
Cycle sédimentaire et vertébrés d'une formation peu connue du Bassin de Paris, l'unité des Sables de Bourguillemont (Oise, France) (Paléocène supérieur). Geodiversitas, 24(4), 753–764
Clouter, F. & Mitchell, T. & Rayner, D. & Rayner, M. (2000)
London Clay Fossils of the Isle of Sheppey. Medway Lapidary and Mineral Society, ISBN 0-9538243-0-6, 100pp.
Zhelezko, V.I. & Kozlov, V.A. (1999)
Elasmobranhii i biostratigraphia paleogena Zauralia i Srednei Asii. (Elasmobranchii and Palaeogene biostratigraphy of Transural and Central Asia). Materialy po stratigrafii i Paleontologii Urala, 3: 324 pp, Ekaterinburg: UrO RAN
Zhelezko, V.I. & Kozlov, V.A. (1999)
Elasmobranhii i biostratigraphia paleogena Zauralia i Srednei Asii. (Elasmobranchii and Palaeogene biostratigraphy of Transural and Central Asia). Materialy po stratigrafii i Paleontologii Urala, 3: 324 pp, Ekaterinburg: UrO RAN
Smith, R. & Smith, T.H. & Steurbaut, E. (1999)
Les élasmobranches de la transition Paléocène-Eocène de Dormaal (Belgique) : implications biostratigraphiques et paléobiogéographiques. Bulletin de la Société géologique de France, 170(3), 327–334
Nel, A. & de Ploeg, G. & Dejax, J. & Dutheil, D.B. & de Franceschi, D. & Gheerbrant, E. & Godinot, M. & Hervet, S. & Menier, J.-J. & Auge, M. (1999)
An exceptional Sparnacian locality with plants, arthropods and vertebrates (Earliest Eocene, MP7): Le Quesnoy (Oise, France). Comptes Rendus de l'Académie des Sciences, Series IIA – Earth and Planetary Science, 329(1): 65–72
DOI: 10.1016/S1251-8050(99)80229-8
Kent, B.W. (1999)
Part 2. Sharks from the Fisher/Sullivan Site. In: R.E. Weems(ed.), Fossil Vertebrates and Plants from the Fisher/Sullivan Site(Stafford County): A Record of Early Eocene Life in Virginia. Virginia Division of Mineral Resources 152: 11–37
Reinecke, T. & Engelhard, P. (1997)
The selachian fauna from Geschiebe of the Lower Selandian basal conglomerate (Thanetian, Late Paleocene) in the Danish subbasin (Sealand, Scania, Western Baltic Sea). Erratica, 2: 3–45, 2 tabl., pl. 1–6
Case, G.R. (1996)
A new selachian fauna from the Lower Hornestown Formation (Early Paleocene/Montian) of Monmouth County, New Jersey. Palaeontographica, Abt. A, 242(1–3), 1–14
Smith, T. & Smith, R. (1995)
Synthèse des données actuelles sur les vertébrés de la transition Paléocène-Éocène de Dormaal (Belgique). Bulletin de la Société Belge de Géologie, 104(1–2), 119–131
Baut, J.-P. & Genault, B. (1995)
Contribution à l'étude des élasmobranches du Thanétien (Paléocène) du Bassin de Paris. 1. Découverte d'une faune d'Elasmobranches dans la partie supérieure des Sables de Bracheux (Thanétien, Paléocène du Bassin de Paris) des régions de Compiègne (Oise) et de Montdidier (Somme). Belgian Geological Survey, Professional Paper: Elasmobranches et Stratigraphie, 278: 185–259,7 fig., pl. 1–13
Zhelezko, V.I. (1994)
Sharks of family Jaekelotodontidae of European and middle Asian paleobiogeographic provinces. Bulletin Moscow Society of Naturalists, 69(6): 47–62
Cvancara, A.M. & Hoganson, J.W. (1993)
Vertebrates of the Cannonball Formation (Paleocene) in North and South Dakota. Journal of Vertebrate Paleontology, 13(1), 1–23
DOI: 10.1080/02724634.1993.10011484
Long, D.J. (1992)
Paleoecology of Eocene Antarctic sharks. In J.P. Kennett & D.A. Warnke(eds) The Antarctic Paleoenvironment: A Perspective on Global Change. Antarctic Research Series, American Geophysical Union. 56: 131–139
Long, D.J. (1992)
Sharks from the La Meseta Formation (Eocene), Seymour Island, Antarctica Peninsula. Journal of Vertebrate Paleontology, 12(1), 11–32
DOI: 10.1080/02724634.1992.10011428
Müller, A. (1991)
Die marinen Faunen des Tertiaers aus den Schaechten des Steinkohlenbergbaues der Niederrheinischen Bucht. Teil 1. Zur tertiaeren Fauna des Schachtes Erkelenz. Eine Ichthyofauna aus dem Palaeozaen des Schachtes Sophia Jacoba 8 (Erkelenz, Niederrhein, NW-De Decheniana, Beihefte, 30: 213–231
Dutheil, D.B. (1991)
A checklist of Neoselachii (Pisces, Chondrichthyes) from the Palaeogene of the Paris Basin, France. Tertiary Research, 13(1) : 27–36
Ward, D.J. & Wiest, R.L. (1990)
A checklist of Palaeocene and Eocene sharks and rays (Chondrichthyes) from the Pamunkey Group, Maryland and Virginia, USA. Tertiary Research, 12(2): 81–88.
Russell, D.E. & de Broin, F. & Galoyer, A. & Gaudant, J. & Gingerich, P.D. & Rage, J.-C. (1990)
Les vertébrés du Sparnacien de Meudon. Bulletin d'Information des Géologues du Bassin de Paris, 27(4): 21–31
Kruckow, T. & Thies, D. (1990)
Die Neoselachier der Paleokaribik (Pisces: Elasmobranchii). Courier Forschungsinstitut Senckenberg, 119: 1–102
Zhelezko, V.I. (1988)
Zones on the Selachii of the Urals and West Kazakhstan Palaeogene. Ezhegodnik–1987. Informatsionnye materialy IGG AN SSSR. Sverdlovsk
Zhelezko, V.I. (1988)
Zones on the Selachii of the Urals and West Kazakhstan Palaeogene. Ezhegodnik–1987. Informatsionnye materialy IGG AN SSSR. Sverdlovsk
Purdy, R.W. (1988)
Chondrichthyan Fishes from the Paleocene of South Carolina. Transactions of the American Philosophical Society, New Series, 88(4): 122–146
Nolf, D. (1988)
Fossiles de Belgique. Dents de Requins et de Raies du Tertiaire de la Belgique. Institut royal des Sciences naturelles de Belgique, 184 pp.
Nolf, D. (1986)
Haaie- en Roggentanden uit het Tertiair van Belgie. Institut royal des Sciences naturelles de Belgique, 1–171
Kemp, D.J. (1982)
Fossil sharks, rays and chimaeroids of the English Tertiary period. Gosport Museum, 1–47, 10 fig., 3 tabl., 16 pl.
van den Bosch, M. (1980)
Elasmobranch associations in Tertiary and Quaternary deposits of the Netherlands (Vertebrata, Pisces), 2. Paleogene of the eastern and northern part of The Netherland, Neogene in the eastern part of The Netherland. Mededelingen Van De Werkgroep Voor Tertiaire En Kwartaire Geologie, 17(2): 65–70
van den Bosch, M. (1978)
On shark teeth and scales from the Netherlands and the biostratigraphy of the Tertiary of the eastern part of the country. Mededelingen Van De Werkgroep Voor Tertiaire En Kwartaire Geologie, 15(4): 129–136
Herman, J. (1977)
Les Sélaciens des terrains néocrétacés et paléocènes de Belgique et des contrées limitrophes. Eléments d'une biostratigraphie intercontinentale. Mémoires pour servir à l'explication des Cartes géologiques et minières de la Belgique, 15: 401 p., 25 fig., 21 pl.
Cooper, J. (1977)
The palaeontology of the London Clay (Lower Eocene) of the Herne Bay coastal section, Kent, England. Proceedings of the Geological Association, 88(3): 163–178
DOI: 10.1016/S0016-7878(77)80025-4
Nolf, D. (1972)
Sur la faune ichthyologique des formations du Panisel et de Den Hoorn (Eocène Belge). Bulletin de la Société Belge de Géologié, de Paléontologie et d'Hydrologie, 81(1): 111–138, 1 pl.
Herman, J. (1972)
Les vertébrés du Landénien Inférieur (LIa ou Heersien) de Maret (Hameau d'Orp-le-Grand). Bulletin de la Société Belge de Géologié, de Paléontologie et d'Hydrologie, 81(3–4): 191–207, 3 pl.
Bendix-Almgreen, S.E. (1969)
Notes on the Upper Cretaceous and Lower Tertiaray fish faunas of northern West Greenland. Meddelelser fra Dansk Geologisk Forening, 19(2): 204–217
Pledge, N.S. (1967)
Fossil Elasmobranch teeth of South Australia and their stratigraphic distribution. Transaction of the Royal Society of South Australia, 91: 135–160
Casier, E. (1967)
Le Landénien de Dormaal (Brabant) et sa faune ichthyo­logique. Mémoires de l'Institut Royal des Sciences Naturelles de Belgique, 156: 1–66, 10 fig., 8 pl.
Glikman, L.S. (1964)
(Sharks of Paleogene and their stratigraphic significance). «in russian». Nauka Press: 229 p., 76 fig., 31 pl. Moscou.
Glikman, L.S. (1964)
(Sharks of Paleogene and their stratigraphic significance). «in russian». Nauka Press: 229 p., 76 fig., 31 pl. Moscou.
Gurr, P.R. (1962)
A new fishfauna from the Woolwich Bottom Beds (Sparnacian) of Herne Bay, Kent. Proceedings of the Geologists' Association, 73(4), 419–447, fig. 1–9, pl. 17–26.
DOI: 10.1016/S0016-7878(62)80032-7
White, E.I. (1956)
The Eocene fishes of Alabama. Bulletins of American Paleontology, 36(156): 123–150, 97 fig., 11 pl.
Leriche, M. (1951)
Les poissons tertiaires de la Belgique (Supplément). Mémoires de l'Institut Royal des Sciences Naturelles de Belgique, 118: 473–600, pl. 42–47
Casier, E. (1950)
Contributions à l'étude des poissons fossiles de la Belgique. IX. La faune des formations dites "paniséliennes". Bulletin de l'Institut Royal des Sciences Naturelles de Belgique, 26(42): 1–52, 2 pl.
Casier, E. (1943)
Contributions à l'étude des Poissons fossiles de la Belgique. IV. Observations sur la faune ichtyologique du Landénien. Bulletin du Musée Royal d'Histoire Naturelle de Belgique, 19(36): 1–16,1 pl.
Casier, E. (1942)
Contributions à l'étude des Poissons fossiles de la Belgique. I. Sur d'importants restes d'un Odontaspidé (Odontaspis rutoti T.C. Winkler) du Landénien marin du Tournaisis. Bulletin du Musée Royal d'Histoire Naturelle de Belgique, 18(60): 1–12, 2 pl.
Ameghino, F. (1935)
Descripción de nuevas especies de Selacios Terciario-cretaceos de Patagonia. Obras Completas y Correspondencia Cientifica de Florentino Ameghino, 19: 619–648
White, E.I. (1931)
The vertebrate faunas of the English Eocene. I. From the Thanet Sands to the Basement Bed of the London Clay. British Museum(Natural History): 121 p., 162 fig.
Menner, V.V. (1928)
Les sélaciens du Paléogène de Manghyschlack, d'Emba et du versant oriental d'Oural. «in russian». Bulletin de la Société Impériale des Naturalistes de Moscou, Section Géologique, 6(3–4): 292–338, pl. 10–11
Chapman, F. & Cudmore, F.A. (1924)
Some Cainozoic fish remains, vvith a revision of the group. Proceedings of the Royal Society of Victoria, 36: 107–162
Leriche, M. (1922)
Les poissons paléocènes et éocènes du Bassin de Paris (Note additionnelle). Bulletin de la Société géologique de France, (Serie 4), 22, 177–200
Joleaud, L. (1912)
Géologie et paléontologie de la Plaine du Comtat et de ses abords. Description des terrains néogènes. Montpellier: Imprimerie Montane, Sicardi et Valentin, 2: 255–285, pl. 1–11
Priem, M.F. (1908)
Etude des poissons fossiles du Bassin Parisien. Annales de Paléontologie, 1–144
Leriche, M. (1908)
Note sur des poissons paléocènes et éocènes des environs de Reims. Annales de la Société Géologique du Nord, 37: 229–265, pl. 3–6
Ameghino, F. (1908)
Notes sur les poissons du Patagonien. Anales del Museo Nacional de Buenos Aires, 3(9), 477–497
Leriche, M. (1907)
Observations sur les Poissons du Patagonien récemment signalés par M. Fl. Ameghino. Annales de la Société Gélogique du Nord, 36: 129–137
Leriche, M. (1906)
Contribution à lètude des poisons fossils du Nord de la France et des regions voisines. Mémoires de la Société géologique du Nord, 5: 430 pp
Ameghino, F. (1906)
Les formations sédimentaires du Crétacé supérieur et du Tertiaire de Patagonie avec un parallèle entre leurs faunes mammalogiques et celles de l'ancien continent. Anales del Museo Nacional de Buenos Aires, 3(8), 1–568
Ameghino, F. (1906)
Les formations sédimentaires du Crétacé supérieur et du Tertiaire de Patagonie avec un parallèle entre leurs faunes mammalogiques et celles de l'ancien continent. Anales del Museo Nacional de Buenos Aires, 3(8), 1–568
Leriche, M. (1902)
Les poissons paléocènes de la Belgique. Mémoires du Musée Royal d'Histoire Naturelle de Belgique, 2(5): 1–48, 8 fig., 3 pl.
Priem, M.F. (1901)
Sur les poissons de l'Eocène inférieur des environs de Reims. Bulletin de la Société géologique de France, (Serie 4), 1, 477–504
Woodward, A.S. (1899)
Notes on the teeth of sharks and skates from English Eocene formations. Proceedings of the Geologists' Association, 16(1), 1–14, pl. 1.
DOI: 10.1016/S0016-7878(99)80036-4
Woodward, A.S. (1889)
Catalogue of the fossil fishes in the British Museum. Part. I. British Museum(Natural History): 474 p., fig., 17 pl.
Daimeries, A. (1888)
Notes ichthyologiques (Systèmes Landénien et Heersien) - II. Annales de la Société royale malacologique de Belgique, Bulletin des des Séances, 23: 45–48
Daimeries, A. (1888)
Notes ichthyologiques (Système Landénien) - I. Annales de la Société royale malacologique de Belgique, Bulletin des des Séances, 23: 42–43
Winkler, T.C. (1874)
Mémoire sur quelques restes de poissons du système heersien. Archives du Musée Teyler, 4(1): 1–15, pl. 1.